<< Retour aux articles
Image

Les relations entre l’État et les collectivités doivent se développer.

Civil - Immobilier
08/11/2018
Jacqueline Gourault, la nouvelle ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, a présenté, mercredi 7 novembre en Conseil des ministres, une communication relative aux « Territoires ».
Elle a souligné que depuis dix-sept mois, le gouvernement a conçu de nombreux projets, pour et avec les territoires, afin de restaurer la confiance et d’améliorer les conditions de vie des citoyens : le programme « Action cœur de ville », le « new deal » mobile avec les opérateurs téléphoniques afin de généraliser la 4G, la loi Élan et le futur projet de loi d’orientation des mobilités, bientôt présenté en Conseil des ministres, qui doit apporter des outils innovants aux territoires en leur permettant d’organiser les mobilités de demain.

Mais la ministre veut aller plus loin et estime que l’État doit se donner de nouveaux objectifs afin de développer ses relations avec les collectivités. Celles-ci devront s’appuyer sur trois grands principes :
- la confiance, en matière de relation financière avec l’État, notamment ;
- l’innovation en accompagnant la transition numérique sur tout le territoire ;
- la solidarité en accompagnant les mutations afin de renforcer la cohésion des territoires.

Pour Jacqueline Gourault, la nouvelle composition du gouvernement a permis de mettre en place un point d’entrée unique dans la relation entre l’État et les collectivités territoriales.

Mais elle précise que l’attention portée aux territoires concerne l’ensemble des politiques publiques et doit mobiliser, à ce titre, l’ensemble des départements ministériels. Que ce soit le ministère des Solidarités et de la Santé avec le plan d’égal accès aux soins dans les territoires, celui de l’Éducation et de la Jeunesse avec la consolidation de l’école rurale ou la qualité de l’offre éducative sur tout le territoire, ou encore en matière de développement économique dans tous les territoires en réformant la fiscalité des entreprises et en menant une politique de reconquête industrielle.

L’ambition que porte le gouvernement en faveur de la cohésion des territoires s’illustre par une action exemplaire dans plusieurs domaines : l’aménagement numérique du territoire, le programme « Action cœur de ville », le programme de rénovation urbaine, l’émergence d’une République contractuelle ou encore l’expérimentation concrète de « différenciation territoriale » avec l’exemple alsacien qui vise à enrichir les socles de compétences des collectivités et d’en adapter l’exercice.

Les actions du début du quinquennat sont saluées par la ministre mais elle veut aller plus loin afin de prouver, s’il en était encore besoin, l’engagement du gouvernement à agir en faveur de tous les territoires.